DRY CLEANING – La plus rock des lessives

Ils sont 4, ils sont londoniens, ils s’appellent Dry Cleaning et ils nous livrent un rock
écorché, un peu névrosé mais sautillant parce qu’un peu fou.

Dry Cleaning c’est l’histoire de Lewis Maynard, Nick Buxton et Tom Dowse, trois amis de
longue date qui jam ensemble le dimanche et qui cherchent une chanteuse pour lancer
leur projet de groupe. Courant fin 2017, l’un d’eux rencontre Florence Shaw, la
chanteuse parfaite : elle est prof à l’université et chercheuse en photo.

Mais c’est en août 2019 que tout commence avec la sortie de leur premier Ep Sweet Princess Ep.
Rapidement, ils se font remarquer sur la scène londonienne, puis surprendre par un
succès hors les frontières anglaises. Alors, dans la foulé, en octobre 2019, ils sortent un
second Ep Boundary Road Snacks And Drinks.

Sans jamais avoir été interprète, Florence Shaw mène à merveille son rôle de chanteuse,
enfin… peut-on vraiment parler de chant ? On dira plutôt qu’elle déclame ses paroles,
qu’elle les raconte. Les textes quelque peu déconcertants, oscillent entre récits
quotidiens angoissés et fictions issues de situations anecdotiques telles que le mariage du
prince William. Le sérieux se fond alors dans un humour tendu.

 

 

Mais Florence Shaw n’est pas la seule à mener le discours, la guitare, leader de la plupart des morceaux vient soutenir le propos, le ponctue ou le déjoue. Elle déclame à sa manière. À l’origine des mélodies et riffs, elle dicte l’atmosphère des morceaux. Un peu malmenée, souvent sous
tension, la guitare se calque sur une basse discrète mais indispensable. On retient alors le
dynamisme de New Job, les déclarations d’amour punks de Magic Of Meghan et Viking
Hair ou encore l’unique douceur de Sombre One.
Discrets sur les réseaux sociaux, le groupe a laissé entrevoir un possible enregistrement
en studio… À suivre de près !

 

 

 

Paroles de Goodnight :
During what was probably the longest two and a half months of my life
After a near death experience
I could not sleep
I was on edge at all times
The only thing that kept me going was Saw Two
My cat died three months ago at seventeen years old
When this song plays I can remember the good old days
When I was a kid how we played together with my cat at home alone with my brother
And the good days I had with her
Good night sweet princess
She said, « Have you ever spat cum onto the carpet of a Travelodge »
Unwanted oils

I keep fit running after my kids
Imagine being able to stack the odds of lasting love entirely in your favor
How dare you I’m the best at what I do
How fucking dare you, don’t touch me
You stole my childhood CDs you fuck
I need you all to shut up
I’m going through a tough time

 

 

 

 

Crédit Photo © Hannah-Katrina Jedrosz