MELTING POT DE CLIPS #2

Les fêtes de fin d’années arrivent à grand pas, chacun affairé aux courses de Noël. Nos artistes, eux, sont toujours aux petits fourneaux pour nous servir de délicieuses créations vidéo. Nous savons que cette année, les visages seront un peu ternis par les multiples complications de cette période. En tout cas, nous essayons de vous proposer, pour la seconde fois, un petit méli-mélo de clips en tout genres qui nous ont animés cette semaine. En espérant qu’ils vous plairont tout autant…

FLEET FOXESLIVE CAN I BELIEVE YOU

Can I believe you fait partie du dernier album de Fleet Foxes : Shore. Ils étaient en live sur The Late Show présenté par Stephen Colbert ce jeudi 10 décembre. Un live qui mérite d’être retenu, étant donné que le groupe a pu s’installé dans l’église Ste Ann en pleins coeur de Brooklyn. Accompagnés des choristes du groupe The Resistance Revival, la vidéo est tellement majestueuse que l’on pourrait presque leur retourner la question « Can I believe you ?« . Les Fleet Foxes ont hâte que la situation s’améliore pour pouvoir partager avec le public leur musique et surtout leur nouvel album sorti le 22 septembre 2020, que l’on vous conseille fortement.

https://www.youtube.com/watch?v=byB2r0g014E

JULIA JACKLINBABY JESUS IS NOBODY’S BABY NOW

Julia Jacklin en mère noël aux influences indie pop, on signe tout de suite ! Voilà ce que nous offre la chanteuse australienne avec le clip de baby jesus is nobody’s baby now. Un petit cadeau de Noël avant l’heure, histoire de nous faire patienter.

Notre belle, fait des siennes et nous apparait dans cette vidéo comme une grande enfant capricieuse. Un côté vintage et décalé tout en gardant l’esthétisme qui la caractérise, Julia Jacklin reste la reine de la mélancolie.

TROYE SIVAN, KACEY MUSGRAVES – EASY

Troye Sivan, vous le connaissez peut être par son featuring avec Charli XCX sur 1999 ou par la chanson très pop My My My! sur l’album Bloom qui nous a tous fait danser frénétiquement. Pour la chanteuse country Kacey Musgraves s’est fait connaître notamment grâce à son album Golden Hour sorti en 2018.

Easy est au départ un des titres de l’EP In a dream de Troye qu’il reprend en single avec Kacey.

Le clip donne, lui, envie de tout plaquer et de partir loin. Les deux artistes nous sont présentés comme deux compères à la recherche d’une nouvelle vie, loin du traditionalisme états-uniens. Une envie de s’affranchir des normes institutionnalisés. Des codes de la country font rappel au style musical de Kacey Musgraves, mais également des codes queer du côté de Troye Sivan. Un clip qui mélange ces styles qui ne sont pas si différents que cela.

LISASINSONCANCIÓN PARA MI CRUSH

Partons maintenant en Espagne, avec le groupe de filles Lisasinson. C’est avec Elefant records qu’elles sortent le mini EP Las Cosas Que No Te Digo dont fait parti Canción para mi crush.

La musique et le clip sont en accord pour vous donner un concentré d’énergie et de bonnes ondes positives. Quatre amies qui s’éclatent à faire ce qu’elles aiment : de la musique qui va vous remuer.

Un camescope, un groupe d’amis, de la musique, une bonne dose de rigolade, on mélange le tout et voilà un clip sans prétention qui nous fait du bien au moral.

https://www.youtube.com/watch?v=pdF_OiZeVx0

MUZZLIVE NOBODY WANTS A LONELY HEART

Nobody wants a lonely heart fait parti du dernier EP du groupe : Covers, sorti le 9 décembre.

Une belle session live, dans un lieu abandonné mais pleins de charme, nostalgique comme le morceau joué. On remarque le saxophone qui donne une atmosphère tout à fait spéciale et blues à cette ballade romantique.

Muzz nous montre encore une fois qu’ils sont maître dans la matière concernant les musiques douces et mélancoliques.

DREAM WIFELIVE SPORTS

Ça bouge par ici ! Sports!, des Dream Wife, ici repris en live studio. Les anglaises et leur batteur nous révèlent leur fougue et leur énergie incontestables. Le studio situé en Islande avec une vue qui dépayse et nous fait rêver.

Une guitare, une basse, une batterie et de la voix, rien de plus basique me diriez-vous. Dream Wife n’a rien de basique, la dernière génération, pourrait-on dire, du mouvement Riot Grrrl. On en redemande encore et encore parce qu’on en a jamais assez de se défouler et de crier :

« Height is time, time is money, never apologise
(These are the rules, sports, these are the rules)« 

GIRL IN REDTWO QUEENS IN A KING SIZED BED

« Do you listen to girl in red ? » mais aussi « Did you see the last girl in red’s music video ?« , parce que ça en vaut le détour. Two queens in a king sized bed, single sorti le 18 novembre dernier est une belle ballade de Noël.

Des images comme sorties d’un rêve, une tendresse inégalée en accord avec le morceau. Girl in red nous fait naviguer au grès de nos émotions.

CAPITÃO FAUSTO – AMOR A NOSSA VIDA

On vous fait voyager aujourd’hui, atterrissons à présent au Portugal avec le groupe Capitão Fausto. Un live session champêtre car le groupe reprend dans une forêt de pins, le morceau Amor, a nossa vida de leur album A Invenção do Dia Claro sorti en 2019.

Transportés dans le sud où les rayons du soleil sont moins timides qu’à Lyon, où les blés couleur or qui dansent au grès du vent, des sonorités qui nous laisse nostalgiques de l’été maintenant bien loin.

Les quatres musiciens reviennent pour un spectacle appelé Sol Posto réalisé par Ricardo Oliveira que l’on pourrait traduire par « Au soleil couchant« , où ils reprendront des morceaux inédits de leur répertoire. Amor, a nossa vida est un extrait du film qui sera séquencé en trois moments de la journée : le crépuscule, la nuit et l’aube. Cela promet d’être rempli de poésie…

MARTIN LUMINETCOEUR

Martin Luminet s’offre un Drive In en solitaire avec Coeur. Une magnifique introspection de 4min30, où le coeur y est lourd et vulnérable. La question « Est-ce moi qui dirige mon coeur ou bien c’est lui qui me dirige ? »  est mise en exergue par l’artiste lyonnais.

Alors on s’invite dans cette voiture, pop corn en main, et on essaie de comprendre par le biais d’extraits cinématographiques en tous genres, avec violence et sensibilité, dans la noirceur de nos sentiments.

Première vidéo bien que trop prometteuse, qui, nous l’espérons, annonce de belles choses pour l’année qui arrive aux côtés de Martin Luminet.

ICHONELLE PLEURE EN HIVER 

Extrait du premier album « Pour de vrai », sorti le 11 septembre dernier, ICHON nous offre 11 minutes d’une poésie bouleversante avec « Elle pleure en hiver ». Un court-métrage réalisé par Exotica. (collaboration entre 5 réalisateurs dont Liswaya, dont on a pu vous évoquer son travail notamment à travers la sublime vidéo de Blossoms Roses de HER).

On tombe sous le charme de cette histoire bien que trop réelle d’un couple qui part à la dérive. De ce trop-plein de sentiments qui fait tout basculer, et où la frontière entre passion et l’aversion, est fine, palpable. À travers une poésie juste, touchante et réaliste, ICHON met en avant cette co-dépendance affective et sentimentale.

« J’ai plus envie d’être comme ça, Si je finis seul je l’aurais mérité » 

À l’image de cette relation destructrice qui nous tient en haleine pendant ce court instant, les situations capturées et la dynamique de cette vidéo, dévoilent à la perfection cette dualité destructrice composée de up and down qu’il est difficile de gérer.

On en ressort troublés certes, mais avec les bases d’un questionnement bien ancré dans notre réalité : Faut-il aimer aussi intensément pour être heureux ?

https://www.youtube.com/watch?v=-GZ8jX0gfxM

MANSFIELD.TYAAUF WIEDERSEHEN 

Changement d’ambiance avec Auf Wiedersehen qui marque le retour de Rebeka Warrior (KOMPROMAT, Sexy Sushi) et Carla Pallone (VACARME) depuis la sortie de l’album Corpo Inferno en 2015. – Et que l’on retrouvera à Lyon au Festival du Wintower, le 27 Février prochain.

Auf Wiedersehen est un extrait de l’album Monument Ordinaire, à paraître le 19 février prochain 2021.

Réalisé par Nicolas Medy, ce clip un brin ésotérique contribue à mettre en place une ambiance résolument électro avec nos deux artistes qui se muent en religieuses révoltées. L’ambiance Queer et gothique dans ce milieu ecclésiastique est loin de nous déplaire !

Une esthétique onirique, un brin gothique qui donne envie d’en savoir sur le prochain album des Mansfield.Tya. 

BLACK PUMAS 

Passion ultime pour Black Pumas, en toutes circonstances ! Et cette semaine ils nous offrent sur un plateau d’argent une capta live made in the Tiny Desk. 

Bon.. d’accord, ce n’est pas un clip. Soit ! C’est même encore mieux… Quel délice de voir le duo composé de Eric Burton (chant) et Adrian Quesada (guitare, prod) nous proposer un set résolument soul et groovy dans un sublime décor.

Une prestance et un charisme sans égal, pour Eric Burton, qui passe de « Red Rover » à « Fire », pour terminer sur « Oct 33 » et leur incontournable « Colours ». Titres que l’on peut retrouver sur leur dernier album éponyme sortie cette année avant de les retrouver sur la scène locale, et notamment au Théâtre Antique de Vienne, le 19 juillet prochain, aux côtés de Michael Kiwanuka !