Odezenne livre un trip surréaliste et animé pour le clip de « Pastel »

Après le poétique « Au Baccara » , Odezenne a dévoilé hier soir  le clip  troublant de « Pastel » . Pour cela le groupe bordelais a fait appel une nouvelle fois au travail graphique et original de Vladimir Mavounia-Kouka qui avait déjà réalisé les clips  de « Dedans » et de « Bouche à Lèvres ».

 

Avec seulement deux couplets, chantés successivement par Alix et Jaco, Pastel  se montre sans doute comme l’un des titres les plus intimes de l’album où les deux compères font tour à tour leurs autoportraits inconsients à l’aide de phrases courtes nichées de métaphores.

 

« Loin des cris du coeur, les yeux fermés, casse tête, rien à trouver, j’ai la dalle, rien à grailler »

 

Pour illustrer ce morceau complexe et psychanalytique, le réalisateur a choisi de mêler les deux personnalités des artistes en un seul personnage. Nous suivons alors ce mutant perdu dans un lieu imaginaire et effrayant peuplé de chiens agressifs et d’objets surdimensionnés. Un clip épuré aux couleurs pastel qui nous invite à contempler la quête d’un monstre apeuré cherchant à évoluer comme il peut dans un monde dangereux dénué de sens. La vidéo qui s’accorde parfaitement aux sonorités étranges et électroniques du morceau nous prouve encore une fois l’éternelle inventivité du groupe. En attendant le prochain clip on écoute le dernier album « Au Baccara » en boucle !

 

Odezenne sera en concert le 22 novembre au Transbordeur et en tournée dans toute la France.