Voyage intersidéral avec Max Caz

Aujourd’hui, c’est coincé dans un espace-temps entre rêve et réalité, que nous embarquons, direction le Cosmos, avec Teenagers from Outer Space, le premier EP du mystérieux Max Caz. 

 

Toujours à la recherche de news concernant Why Mud, groupe de pop-psyché parisien, nous tombons nez-à-nez avec une jolie découverte : Max Caz. Fin octobre dernier, le jeune musicien français a publié cinq titres pour son premier EP. L’ambiance y est romantique, guidée par une poésie et une mélancolie contagieuse, aux sons pops et colorés du synthé, à la douceur de la guitare, le tout porté par la voix mélodieuse du chanteur.

 

Teenagers from Outer Space s’ouvre avec la jolie ballade Faramita. S’ensuit Mountains, qui, dès ses premières notes, créée une légère tension, celle-ci s’évapore quelques secondes plus tard avec l’entrée de la guitare, les deux mêlées nous tiennent en haleine pendant plus de trois minutes. Après Nemo et ses sonorités plus électro, c’est un doux retour en enfance avec Dream Rocket. La chanson planante conte l’histoire du jeune Nemo venant d’apercevoir une fusée dans son jardin, « A plane from another moon / Un avion d’une autre lune » … simple mirage ? L’EP se clôture en beauté avec une chanson acoustique, Rain. Rappel au spleen nébuleux.

 

 

 

Sur ce projet, Max Caz collabore avec d’autres musiciens comme Roland de Cazotte (Why Mud), Ghislain Chavanne (Fantastic Mister Zguy), et Arnaud Pujol (Superjava). De superbes projets à suivre de plus près… Mais promis, on vous en parlera bientôt.

 

 

On a bien envie de partir sur la route, de s’arrêter à la tombée de la nuit, d’observer les étoiles avec cet air de guitare qui nous transporte, ou d’aller faire un tour en Islande comme dans l’extrait de son clip pour Faramita.

 

© Annabelle Fadat