La tornade sulfureuse de The Lemon Twigs à l’Épicerie Moderne

« Un peu plus d’amour s’il vous plaît » – Laure Briard et sa bande ont débarqué à Feyzin samedi dernier. Première partie d’un groupe du tonnerre, c’était l’occasion idéale de nous présenter quelques morceaux de son nouvel album sorti en février dernier. Bouquet de roses sur ampli, exquises paroles hispaniques qui font grimper la température, « Under my Kooky Sun », qui retentit encore… l’ambiance était au beau fixe avant l’entrée des tant attendus Lemon Twigs.

 

 

Voilà Brian arriver, suivit de son frère Michael et de leurs trois autres musiciens, la sauterie démarre. Melting-pot de décennies rock-musicales, et malgré les nombreuses références qu’on pourrait leur attribuer, les Lemon Twigs sont pourtant inégalables. Le rendez-vous démarre avec Never in my Arms, Always in my Heart extrait de Go To School, leur dernier LP sorti en juin 2018. Les titres s’enchaînent, l’histoire de Shane le chimpanzé (Go To School) s’entremêle des chansons de l’adulé Do Hollywood (2016).

 

Le temps passe et Michael ne s’arrête plus de nous conter ses anecdotes. Il nous tient en haleine pendant quelques minutes, à en faire rire les autres musiciens. Hi + Lo s’attarde, mais le show redémarre en trombe. S’ensuit une brave tentative de prise de parole en français, mais le chanteur propose néanmoins à Tommaso, au clavier, de dire quelques mots. Malgré l’aisance linguistique du musicien (d’après Michael, il peut parler dix langues), nous avons eu droit à un timide et adorable « Bonsoir Lyon ! C’est tout pour moi. ». Hop ! Sauts de cabris pour Brian, déhanché implacable et démonstration d’une souplesse maîtrisée de la part de son frère, qu’on jalouse d’ailleurs, levant sa jambe a une hauteur qu’on ne pensait pas permise.

 

 

« These Words, These Words, mean nothing to my soul // These Words, These Words, serve only to fill up a hole”, les fender bourdonnent, la confusion temporelle est bien là et on continue de chanter leurs fameux titres. On ne compte plus les fois où le micro finit par terre avec toute cette frénésie… même sort pour les cymbales.

 

« Baby, baby why ya so angry at me? Done all I could do, now I’m feelin’ blue, ooo”:  bleu comme la boisson couleur ciel que boit Michael? Le liquide étrange a en tout cas suscité quelques interrogations. Et puis le chanteur nous annonce que c’est son anniversaire, ses 20 ans… L’audience n’a même pas le temps de commencer la traditionnelle chanson d’anniversaire que le prochain morceau s’enchaîne. « On est à un concert de rock ou non ? » Bouillant comme il était, le public a voulu essayer de prendre son envol… avec certaines tentatives vaines.

 

Nostalgie d’une époque que beaucoup n’ont pas connu, le show vibrant, coloré et déchaîné des Lemon Twigs nous aura donné sueur au front et étoiles aux yeux. De quoi rassasier les avides de rock pour un bon bout de temps…

 

SETLIST

Never in My Arms, Always in My Heart

Foolin’ Around

Small Victories

This is my Tree

I Wanna Prove to You

The Lesson (Fire Intro)

Hi + Lo

Light and Love

These Words

Tailor Made

Baby, Baby

Queen of my School

Home of a Heart (The Woods)

The Fire

As Long as We’re Together

Encore:

If You Give Enough

 

© Leelou Jomain