Votre dose de rock qui tâche avec Saline, nouvel album du duo The Dose

Amoureux des pogos, amateurs de bière et de guitares saturées, vous êtes au bon endroit. Le nouvel opus du duo américain The Dose vient de voir le jour sous le nom de Saline. Un débordement d’énergie rock avec seulement deux instruments.

Fortement influencés par Nirvana, le chanteur et guitariste Indio Downey et le batteur Ralph Alexander forment à eux seuls le duo The Dose. Remarqué grâce à son album éponyme sorti en 2016, le groupe parcourt alors les USA pour le défendre sur scène. Il ne leur faudra ensuite que 3 petites années pour lâcher une nouvelle bombe sur le paysage rock américain et international. C’est au cours de l’année 2018 qu’apparaissent les premiers signes d’un album en cours de préparation avec les singles Thrill of ItDrown ou encore Tart. The Dose montre alors sa volonté de composer des titres toujours plus rock et puissants.

C’est le 15 mars 2019 que survient l’explosion : Saline voit enfin le jour. Mixé par Joe Baressi, ingénieur du son ayant travaillé avec Soundgarden et Queens of the Stone Age, l’opus est un condensé de rock composé par deux têtes brûlées. L’intro explosive et décapante qu’est Vervain n’a rien a envié à Drown et Thrill of It, deux singles aussi musclés l’un que l’autre. Coup de cœur pour Drown et son clip crasseux, sale d’un condensé d’énergie. On passera plus rapidement sur Escape et son faux-air de punk-pop à la Offspring.

Au cœur de l’album, Despairadise porte bien son nom. Jeu de mots entre despair, le désespoir et paradise, le paradis (vous aviez compris), la chanson reflète avec brio l’ambiance d’un tel titre. Le titre éponyme de l’album, Saline, en plus d’être bigrement bien composée, se paye le luxe d’une introduction calme suivie d’une montée qui aboutira sur la déflagration si bien maîtrisée par le duo.

Out Diving (Fear and Loathing on Malibu) n’y va pas par quatre chemins avec son déchaînement de puissance pur et simple. L’agressif Rival et le bouillonnement de rock brut Tart laisseront ensuite place à la partie la plus calme de l’album, le calme après la tempête comme dit l’adage. La ballade calme de Gone et le lancinant mais progressif Savor font la part belle aux émotions propres aux rockeurs au grand cœur. Morceau préféré du batteur et dernier titre de l’album, Meant to Be reflète à merveille la pochette de l’album : un coucher de soleil.

Au final, Saline délivre une puissance rock hors du commun, dans le sillage de Royal Blood, sans oublier que le rock est avant tout une musique au sein de laquelle transparaissent une multitude d’émotions : de la colère mais aussi de la tristesse et surtout l’envie de hocher la tête en fermant les yeux. Comme le dit à merveille le chanteur de The Dose Indio Downey : « Laissez la lourdeur du rock’n’roll remplir votre vide intérieur. » Pour finir sur une note légère, vous pourrez maintenant dire que vous connaissez le groupe du fils de Robert Downey Jr. aka Iron Man et ça, ça claque, à l’instar de The Dose.