Le duo de rockeurs nantais KO KO MO est de retour !

Après avoir écumé les salles de concerts et les festivals porté par leur premier album Technicolor Life, le duo explosif KO KO MO est de retour avec un album décapant, mariant à merveille les influences rock des 70’s et la modernité du XXIème siècle.

Porté par Warren Mutton au chant et à la guitare et rythmé par K20 à la batterie, le groupe nantais KO KO MO remue la scène rock depuis 5 ans déjà. Le duo tire son nom du bluesman américain James Kokomo Arnold. Plus proche du rock influences 70’s que du blues, KO KO MO a su distiller une pâte moderne dans une musique résolument ancré plusieurs décennies en arrière. Le premier album du groupe, Technicolor Life, avait déjà dépoussiéré le rock à grand coups de riffs énergétiques. Loin de s’être reposés, les deux têtes brûlées reviennent de plus belle après une vaste tournée nationale : Lemon Twins est le fruit (c’est le cas de le dire) de plusieurs mois passés entre la caravane et le studio.

 

S’ouvrant sur le titre éponyme de l’album, Lemon Twins enchaîne rapidement avec un single dévoilé il a plusieurs mois : Self Love Age. Fort d’un clip sombre et humain, le morceau donne une irrésistible envie de bouger. Le troisième morceau est le coup de cœur personnel de la rédaction. So Down déménage, riff et solo en prime. Vient ensuite un (autre) poids lourd de l’album : Ready for the Storm. Pépite allant crescendo, le morceau n’est pas sans rappeler Radiohead, en version plus rock. White House Blues porte très bien son nom, les influences blues se font sentir à des kilomètres. En véritable générateur de pogos, Now or Never continue de secouer nos tripes en lorgnant du côté des Whites Stripes. L’interlude qu’est Brothers offre une pause bien méritée et sera sûrement joliment étoffé en concert… Le groovy Shake off your Fear est un tube en devenir et occupera sans nul doute une place de choix dans une setlist de concert… Avant de clore l’album, l’arabisant 25 Again amène une touche orientale des plus appréciables. L’album se termine sur le génial Somewhere. Le duo a gardé de l’herbe sous son pied, le meilleur pour la fin, le titre est un véritable tube de rock sorti d’une série des années 70.

Un album à écouter en boucle pour être toujours de bonne humeur ! Jamais rassasiés, les deux compères sont déjà de nouveau sur la route avec une tournée allant de salles obscurs en festivals d’été. Rendez-vous à la Release Party au Point Ephémère parisien le 28 mai ou partout en France tout au long de l’été !

 

Pochette

 

 

 

Crédit Photo front : Jean-Marie Jagu