Girl in red, Chapter 2

On vous en parlait dans notre live report de Rock en Seine, la chanteuse Girl in Red a dévoilé le 6 septembre son second EP. Tout juste un an après la sortie de Chapter 1, on replonge dans les histoires autobiographiques et le rock indé de Marie Ulven.

Le premier volet contenait 5 titres, le second fait de même. 10 titres, 10 histoires réparties sur deux chapitres. Chaque chanson est une mini-nouvelle, une bride de la vie de Marie Ulven, norvégienne d’à peine 20 ans. À première vue, l’EP peut paraître décevant. En effet, aucun titre n’est nouveau, tous ont déjà été dévoilé sous forme de single, éparpillés au fil des mois. Cependant, les retrouver rassemblés leur donne un sens, comme un puzzle prend sens une fois terminé. Le premier morceau de l’EP est une sublime ballade transitive et à l’image de son titre – Watch you sleep – soporifique, mais dans le bon sens du terme. On laissera i need to be alone. de côté, histoire qu’il soit tranquille. Chaque titre de morceau est ponctué d’un point final, comme pour figurer que le morceau est indépendant et fonctionne sans les autres.

 

 

Sous ses apparences cyniques, dead girl in a pool. est une remise en question de l’identité. Comme summer depression l’était dans chapter 1, dead girl in a pool. est déjà un tube, chanté et acclamé partout où passent Marie Ulven et ses acolytes. Le solaire i’ll die anyway. pose un regard serein sur l’inéluctabilité de la mort, ce qui n’est pas commun chez une artiste aussi jeune. Malgré ses airs d’innocence juvénile, la jeune norvégienne est consciente des enjeux du monde actuel. Ses prestations scéniques le confirment : sensibilisation à l’écologie, discours engagé et progressiste à son public ; la jeune femme est une showomen accomplie, que rien ne rebute, pas même un bain de foule (on vous laisse le live de Culturebox à Rock en Seine juste ici, les images parlent mieux que les mots).

Bad idea! et son point d’exclamation concluent l’EP de la meilleure des façons : un hymne rock qu’on chantonnera tout l’automne. C’est déjà fini ? 15 minutes c’est trop court, on en redemande. En tout cas, ce n’était pas une mauvaise idée de plonger dans l’univers de Girl in Red, on espère qu’il y aura un chapter 3, pourquoi pas plus fourni.